Actualités, conseils, trucs et astuces à propos de l'immobilier

07/10/2015

Une fuite de mazout

Une fuite de mazout, cela peut arriver et le problème n’est certainement pas à prendre à la légère, car un épanchement de mazout  dans ou sur le sol peut entraîner une pollution et être lourde de conséquence financière. 

Cas vécu :

« Un jour vous constatez l’apparition d’une odeur de mazout persistante. Vous vous en alarmez. Si ce n’est pas vous, ce seront les voisins. Il doit y avoir une fuite de mazout quelque part. Cela peut tout aussi bien provenir des conduites que de la citerne. L’odeur est tenace, le jardin risque donc d’être pollué. Plus question de bricoler une réparation tout en jetant un solvant sur le sol. Ce temps-là est révolu. Il faut assainir le terrain suivant les modalités imposées par la Région Wallonne. Recherche de la pollution, élaboration du projet d’assainissement, exécution des travaux de dépollution, … on en arrive vite à environ 1 000 € par mètre cube de terre à excaver, transporter et traiter. Voilà qu’une « bête » fuite de mazout devient un vrai problème pour vos finances. »

Comment s’en prémunir ? Le propriétaire est-il couvert par une assurance ?

« La meilleure des préventions est évidemment de veiller à la qualité de l’installation elle-même, lors de sa mise en place et à l’usage (des contrôles d’étanchéité sont possibles).

Comme expliqué, les frais engendrés par une dépollution coûte vite des milliers d’euros. Je vous conseille donc de contacter sans tarder votre courtier afin de vérifier que le risque de « fuite de mazout » soit suffisamment couvert par votre assurance incendie. N’oubliez pas également de demander si les dommages causés à la citerne/chaudière/… sont pris en charge par la compagnie de même que les frais de remise en état des lieux (graviers, plantations…)»