Actualités, conseils, trucs et astuces à propos de l'immobilier

17/06/2015

Le crowdfunding investit également le domaine de l’immobilier

Kateline Schmit nous explique que le crowdfunding investit également le domaine de l’immobilier.

Qu’est-ce que le « crowdfunding » ?

D’une façon générale, le crowdfunding est un système qui permet de récolder des fonds pour mener à bien des projets culturels grâce à des donations de particuliers.

Ce mode de financement participatif permet souvent le développement d’une idée ou d’un projet.

Quel est le rapport avec l’immobilier ?

Depuis plusieurs mois, ce type de projet s’attaque au monde de l’immobilier ; le principe reste le même  c’est-à-dire que plusieurs personnes financent un projet dans un but d’investissement ; il ne s’agit pas de faire financer sa propre maison, mais de se regrouper pour en faire construire une et la mettre en vente.

Qui peut faire appel à ce mode de financement ?

Le crowdfunding est réservé aux entrepreneurs et promoteurs désireux de trouver un mode de financement direct pour leurs projets ; ils ne financent donc pas sur fonds propres ou via un emprunt bancaire traditionnel.

Qui peut investir dans ce type de projet ? Et quel est le montant ?

Toute personne souhaitant diversifier son patrimoine, soucieuse du choix de son placement et motivée par un projet innovant. Selon la Fédération Royale du Notariat Belge, en Belgique, le crowdfunding est plafonné à 1000 € par investisseur pour des projets limités à 300.000€ Pour dépasser ce plafond, l’entrepreneur a obligation de publier un prospectus qui fournit aux investisseurs les informations nécessaires sur son entreprise, sur le projet, sur la forme juridique de l’investissement proposé (par exemple action, emprunt, don, etc), les risques potentiels.

Est-ce un investissement intéressant ?

Le crowdfunding donne un accès aisé à l’investissement, mais il est important de savoir qu’à l’heure actuelle qu’il n’existe pas encore de législation spécifique à ce type de financement…  Différentes législations financières sont applicables (ex : loi Breyne), auxquelles l’entrepreneur et l’investisseur doivent être attentifs. Je vous conseille donc d’analyser ce type d’investissement avec rigueur afin de minimiser les risques…